LA DURABILITÉ CHEZ YFOOD

yfood défend une alimentation à la fois complète, équilibrée et délicieuse. Ce faisant, nous pensons non seulement à toi, mais aussi à notre environnement. C’est pourquoi, tout au long de notre chaîne de valeur, nous réduisons au maximum la charge environnementale : matières premières, production, emballage, transport. Dans tous les domaines de notre activité, nous nous efforçons de produire le moins de CO₂ et de déchets possible.

NOUS ÉVITONS LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Les matières premières sont un bien précieux, c’est pourquoi nous voulons les traiter de manière responsable. Les ingrédients utilisés pour nos produits proviennent principalement d’Europe. Seules quelques matières premières nous viennent d’autres parties du monde en raison de la disponibilité locale et des variations de l’offre.

La planification est primordiale pour préserver les ressources lors du processus de production : nous transformons 97 % des matières premières utilisées dans la confection de nos boissons et jusqu’à 100 % dans la confection de nos poudres. Et parce que nos produits peuvent se conserver jusqu’à un an sans être ouverts, nous contribuons également à réduire le gaspillage des denrées alimentaires précieuses sur le long terme.

NOUS UTILISONS DES EMBALLAGES QUI PRÉSERVENT LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS

Les bouteilles de nos repas à boire sont composées à 30 à 50 % de plastique recyclé, avec une part en constante augmentation.
Les bouteilles en plastique restent malheureusement indispensables si nous voulons maintenir des normes d’hygiène élevées et protéger nos produits de la lumière et de l’oxygène. C’est cet emballage qui garantit à nos boissons des nutriments entièrement préservés, même après des mois.

Nos boissons véganes font déjà l’objet du système de consigne des bouteilles en Allemagne. Nous attendons actuellement qu’une nouvelle loi sur les emballages permette à nos boissons à base de lait d’en faire également partie. Mais le plus important, c’est que toutes nos bouteilles sont 100 % recyclables. Pour jeter nos bouteilles correctement et là où il faut, retire d’abord le film en aluminium, revisse le bouchon sur la bouteille et jette le tout dans la poubelle jaune.

QUELLE EST NOTRE EMPREINTE CARBONE

NOS PRODUITS PRÉSENTENT UN FAIBLE IMPACT CARBONE

Pour te donner un aperçu de notre empreinte carbone, nous avons calculé les quantités de CO₂ émises lors de la confection de nos repas à boire et de nos poudres. Ces chiffres incluent les émissions liées aux ingrédients, à l’emballage et à la chaîne d’approvisionnement de nos produits, jusqu’à leur remise en main propre chez nos clients.

En collaboration avec ClimatePartner et conformément au Protocole des gaz à effet de serre (GHG Protocol), nous avons calculé le niveau d’émissions suivantes :

• Repas à boire classique : 0,93 kg de CO₂ par repas (500 kcal)
• Repas à boire végan : 0,47 kg de CO₂ par repas (500 kcal)
• Repas à boire en poudre : 0,15 kg de CO₂ par repas (400 kcal)

Ces valeurs montrent que les repas à boire yfood ne génèrent que de très faibles quantités de CO₂, surtout si l’on compare ces chiffres à ceux de la restauration rapide classique comme un Big Mac (4,00 kg de CO₂, 503 kcal) ou une portion d’œufs avec du bacon (1,80 kg de CO₂, env. 525 kcal), tu ne trouves pas ?

AUTANT DE CO₂ QUE 12 CITOYENS EUROPÉENS

En plus de nos produits, nous avons regardé de plus près les émissions de notre entreprise, c’est-à-dire la somme des émissions causées directement par notre entreprise ou par nos processus en amont et en aval. Le chiffre s’élevait pour l’année 2020 sur notre site de Munich à 97 322 kg de CO₂. Cela correspond à peu près aux émissions annuelles moyennes de seulement douze citoyens européens, un résultat que nous devons par exemple à l’utilisation d’électricité verte provenant de la région de Munich.

NOUS REDONNONS À LA NATURE

En règle générale, nous suivons ce principe : éviter les émissions inutiles, réduire les émissions existantes et compenser les émissions inévitables. Après avoir identifié nos principales sources de CO₂ et travaillé sur des mesures appropriées pour les réduire, nous compensons les émissions restantes via un projet de protection du climat répondant aux normes de qualité les plus élevées (VCS). Le projet que nous avons sélectionné consiste à reboiser des bambous indigènes au Nicaragua et à protéger des forêts anciennes, transformant ainsi un paysage gravement dégradé en un écosystème diversifié doté de fortes capacités de stockage du CO₂. Le projet de conservation des forêts contribue à 13 des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, car les forêts de bambous qui en résultent réduisent les températures, permettent une économie à faibles émissions et soutiennent les communautés locales vulnérables.
Tu trouveras plus d’informations sur le projet de compensation carbone que nous soutenons sur le site Internet de ClimatePartner.

LE SAVAIS-TU ?

QUE SIGNIFIE LA NEUTRALITÉ CARBONE ?

La neutralité carbone est un terme établi depuis de nombreuses années et
qui fait référence au calcul, à la réduction et à la compensation des émissions de CO₂ – car il n’existe pas de produits sans émissions. Néanmoins, notre objectif est de nous rapprocher le plus possible de cet idéal et de devenir une entreprise aussi durable que possible. C’est pourquoi nous continuerons à travailler à l’avenir à la réduction de notre empreinte carbone, afin de diminuer la quantité de compensation nécessaire pour pleinement atteindre la neutralité carbone.

Ce que nous faisons pour réduire notre empreinte carbone : l’électricité de nos bureaux est entièrement fournie par des sources d’énergie renouvelable de la région de Munich. Autre point positif : près de 80 % de nos employés vivent à moins de dix kilomètres de notre lieu de travail et se déplacent en transports en commun, à pied ou à vélo, sans générer aucune émission. Nous empruntons principalement le train pour nous rendre à nos rendez-vous en Allemagne et évitons de prendre l’avion dans la mesure du possible.

QU’EST-CE QUE LA COMPENSATION CARBONE ?

Les entreprises, les processus et les produits deviennent climatiquement neutres si les émissions de CO₂ qu’ils produisent sont compensées par le soutien à des projets de protection du climat. L’idée sous-jacente est que les gaz à effet de serre sont répartis de façon uniforme dans l’atmosphère, de sorte que leur concentration sur Terre reste à peu près la même. C’est pourquoi il importe peu pour la concentration globale de gaz à effet de serre et l’effet de serre de savoir où les émissions sont produites ou évitées. Les émissions qui ne peuvent être évitées localement peuvent donc être compensées mathématiquement par des mesures de protection du climat prises ailleurs.

QU’EST-CE QUE LE PROTOCOLE DES GES ET QUE SIGNIFIE VCS ?

Découvres-en plus ici sur le Protocole des émissions de gaz à effet de serre (GHG Protocol).

Découvres-en plus ici sur la norme VCS.